Les Barbouzes

Vidéo numérique

Lautner, Georges (Réalisateur)

Un célèbre trafiquant d'armes lègue à sa jeune veuve un château et une importante collection de brevets qui intéresse les services secrets de plusieurs pays. Ainsi, quatre barbouzes sont envoyés pour récupérer les précieux documents : le français Francis Lagneau (dit « Petit Marquis », dit « Chérubin », dit « Talon Rouge », dit « Falbala », dit « Belles Manières » mais également connu, dans certains milieux, sous le sobriquet de « Requiem », dit « Bazooka », dit « La Praline »...), le Soviétique Boris Vassiliev ("classé par ses supérieurs dans la catégorie des « esthètes turbulents »), l'Allemand Hans Muller ("chercheur assoiffé de vérité, auteur d'un ouvrage aujourd'hui introuvable, « Les points sensibles ou la thérapeutique contre le mensonge ») et Eusébio Caffarelli, dit « le Chanoine ». La concurrence fait rage ! Après le triomphe des "Tontons flingueurs", la fine équipe se reforme pour une parodie des films d'espionnage. Culte !

Consulter en ligne

Suggestions

Du même auteur

Ne nous fâchons pas | Lautner, Georges (Réalisateur)

Ne nous fâchons pas

Vidéo numérique | Lautner, Georges (Réalisateur) | 2013

L'ancien truand Antoine Berreto a résolu de se ranger. Un jour, deux anciens complices viennent lui emprunter 40 000 francs, montant d'une escroquerie dont ils ont été victimes et qu'Antoine pourra facilement récupérer auprès d'un...

Chargement des enrichissements...

Avis

Avis des lecteurs

  • Drôle, aventure, beau 4/5

    Ce film est en noir et blanc. J'ai été surprise par l'excellente qualité de la pellicule noir et blanc : images nettes, claires. Avec cela, un bon réalisateur, un bon film. Scénario drôle, pas à s'esclaffer de rire, mais très amusant tout le long, et une aventure dont on veut connaitre la fin. Le début assez compliqué, mais on comprend bien vite. Le film, d'abord tiré en longueur vers la fin, connait une fin trop abrupte. On vous dit très vite comment ça se termine, et hop s'est fini. Mais soit, très bon film !

    Alice Louette - Le 21 novembre 2022 à 16:44